La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante :

ACTIONS DE FORMATION

Formation à la radioprotection des travailleurs : Radiologie Conventionnelle

Dernière mise à jour concernant cette formation :

  • Novembre 2021 - QUALIOPI

 

Intitulé de la formation

 

"RADIOLOGIE CONVENTIONNELLE  "

 

CODE RNCP : Non renseigné

CODE NSF : 333t

CODE ROME : K2111

FORMACODE : 24101

 

Durée :

 

01H30 heures en face à face pédagogique. Cette durée n'inclut pas les temps de pause.

 

Public: 

 

La formation radioprotection en radiologie conventionnelle entre dans le cadre de l'obligation qui est faite aux employeurs de former leurs salariés sur le risque radioactif en application de l'article R4451-47 du code du travail lorsque l'évaluation des risques fait état de leur exposition.

 

Prés-requis :

 

Aucun

 

Nombre de personne :

 

De 6 à 10 personnes.

 

Délais d'accés :

 

  • De 15 jours à un mois selon les disponibilités du client.

 

Conditions d'accueil et d’accès au public en situation de handicap :

 

Les conditions d'accueil et d'accès des publics en situation de handicap se feront soit :

 

  • Selon les locaux du client de la prestation,
  • Selon les locaux et la salle de formation aux normes, louées pour l'occasion de l'action de formation.

Adaptation de la prestation au public en situation de handicap :

 

Il conviendra au formateur d’examiner la possibilité de certifier le candidat au cas par cas, en fonction de la nature de son handicap, de sa capacité de compréhension.

Dans tous les cas, l’obtention du certificat de fin de formation ne sera possible que lorsque le candidat sera jugé capable de :

  • Connaitre les rayonnements ionisants,
  • Connaitre les différents effets biologiques des rayonnements ionisants (les effets déterministes et les effets aléatoires),
  • Connaitre le principe de la méthode ALARA,
  • Connaitre les moyens de protection collective et individuelle,
  • Connaitre la loi de l’inverse carré de la distance,
  • Connaitre la réglementation (contrôle, catégorie de travailleurs, suivi médical, zonages...).

Une attestation de fin de formation mentionnant notamment les résultats des acquis (partiels, du fait du handicap) de la formation seront remis au stagiaire à la fin de la formation.

 

Personne à contacter pour toutes questions relatives à la gestion des handicaps :

 

M.KOO-PIN-HIN Ayoub

a.koo-pin-hin@aaz-formation.com

06.92.23.71.29

 

Objectif :

 

Permettre au personnel exposé aux rayonnements ionisants d'acquérir les connaissances scientifiques, techniques et réglementaires pour mieux appréhender les risques liés à l'utilisation des rayons X, ainsi que les moyens mis à leur disposition afin de se protéger individuellement et collectivement.

  • Connaitre les rayonnements ionisants,
  • Connaitre les différents effets biologiques des rayonnements ionisants (les effets déterministes et les effets aléatoires),
  • Connaitre le principe de la méthode ALARA,
  • Connaitre les moyens de protection collective et individuelle,
  • Connaitre la loi de l’inverse carré de la distance,
  • Connaitre la réglementation (contrôle, catégorie de travailleurs, suivi médical, zonages...).

 

Modalités d'évaluation :

 

Le candidat qui aura validé les modules suivant se verra remettre une attestation de formation : 

  • Être capable de définir le risque radiologique,
  • Connaitre les dangers liés aux rayonnements ionisants,
  • Connaître les règles relatives aux bonnes pratiques de la radioprotection lui permettant de travailler en sécurité en présence de rayonnements ionisants.

 

Méthodes mobilisées:

 

Cette formation est essentiellement théorique et se déroule en face-à-face pédagogique. Elle est basée sur un diaporama PowerPoint et des démonstrations pratiques. Un livret d’apprentissage sera remis à chaque participant à la fin de la formation.

 

Tarifs: Sur devis

 

Nota

 

  • Programme complet sur demande.

 

Notre Formatrice

Mme PESNEL Sabrina, PhD

Directrice générale

Diplômée de l'école doctorale de Sciences et Technologies de l'université d'Orléans, discipline Biologie cellulaire et moléculaire .

 

Elle est :

  • Spécialiste en imagerie préclinique et en cancérologie,
  • PCR niveau 2 source scellée
  • Experte scientifique agréée crédit impôt recherche par le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche.

 

Domaines de Compétence:

 

  • Modalités d’imagerie Bioluminescence, Fluorescence, Scintigraphie, Radiographie, Tomodensitométrie X, Tomographie d’Emission Mono-Photonique (TEMP), Tomographie d’Emission de Positons (TEP), Echographie et Imagerie par Résonance Magnétique (IRM).

 

  • Acquisition et analyse des images,

 

  • Expérimentation animale  : multiples voies d’administrations, mise au point de modèles animaux (Habilitation expérimentation animale de niveau I),

 

  • Marquage de molécules (peptides/anticorps) avec un fluorochrome ou un radio-isotope + contrôle qualité par HPLC,

 

  • Culture cellulaire 

 

  • Formation de personnes à l’imagerie, en risque biologique et radiologique, etc.(formation théorique et pratique),

 

  • Opérationnalité de la mise au point du protocole à la rédaction du rapport d’étude.

 

Brevet :

 

  • FR2967671 A1 : Complexe de Technétium 99m en tant qu’outil de diagnostic in vivo des tumeurs cancéreuses (2010),

 

  • FR2967675 A1 : Dérivés fluorescents de cyanines polyamines en tant que sonde de diagnostic (2010),

 

  • WO2012/069607 : Fluorescent cyanine-polyamine derivatives as a diagnostic probe (2012),

 

  • WO2012/069608 : Technetium-99m complex as a tool for the in vivo diagnosis of cancerous tumours (2012)

 

Publications :

 

  • Comparison of Image Restoration Methods for Bioluminescence Imaging. S. Akkoul, R. Ledée, R. Leconge, C. Léger, R. Harba, S. Pesnel, S. Lerondel, A. Le Pape, L. Vilcahuaman. In Lecture notes in computer science. Springer Berlin / Heidelberg eds; Vol 5099, Image and signal processing, 163-172 2008.

 

  • Non-invasive BLI of luciferase expressing intracranial U87 glioblastoma xenograft in response to anticancer drug: in vivo bioluminescence spectral properties to improve quantitation of an orthotopic tumor progressionA. Pillon, S. Pesnel, Y. Menon, L. Créancier, N. Guilbaud, C. Bailly, S. Lerondel, A. Le Pape, A. Kruczynski. Bulletin du cancer, 2008.

                       

  • Tumor burden influences exposure and response to rituximab: pharmacokinetic-pharmacodynamic modelling using a syngeneic bioluminescent murine model expressing human CD20D. Daydé, D. Ternant, M. Ohresser, S. Lerondel, S. Pesnel, H. Watier, A. Le Pape, P. Bardos, G. Paintaud, G. Cartron. Blood, 2009

 

  • Orthotopic models of AML – Implantation of lines of leukemic human bioluminescent cells to monitor tumor proliferation and the therapeutic response to cytotoxic target F14512A. Pillon, S. Pesnel, Y. Menon, N. Chansard, S. Pourtau, C. Blanchet, V. Faure, L. Créancier, I. Vandenberghe, B. Gomes, N. Guilbaud, C. Bailly, A. Kruczynski. Bulletin du cancer, 2009.

 

  • Antitumor effect of plasma treatment on U87 glioma xenografts: preliminary results. M. Vandamme, E. Robert, S. Pesnel, E. Barbosa, S. Dozias, J. Sobilo, S. Lerondel, A. Le Pape, JM.Pouvesle. Plasma Processes and Polymers, 2010. 

 

  • Quantitation in bioluminescence imaging by correction of tissue absorption for experimental oncologyS. Pesnel, A. Pillon, L. Créancier, N. Guilbaud, C. Bailly, A. Kruczynski, S. Lerondel, A. Le Pape. Mol Imaging Biol, 2010.

 

  • Modèle expérimental de métastases hépatiques chez la souris – Apport de l’imagerie optique et ultrasonore pour la caractérisation du modèle et le suivi de la réponse thérapeutiqueA. Pillon, S. Pesnel, V. Faure, G. Moulin, J. Verdier, J.C. Blanchet, L. Créancier, I. Vandenbergh, B. Gomes, G. Josse, N. Guilbaud, C. Bailly, A. Kruczynski. Bulletin du cancer, 2010.

 

  • Preclinical activity of F14512, designed to target tumors expressing an active polyamine transport systemA. Kruczynski, I. Vandenberghe, A. Pillon, S. Pesnel, L. Goetsch, J-M. Barret, Y. Guminski, A. Le Pape, T. Imbert, C. Bailly, N. Guilbaud. Invest New Drugs, 2011.

 

  • Use of an image restoration process to improve spatial resolution in bioluminescence imaging. S. Pesnel, S. Akkoul, R. Ledée, R. Leconge, A. Pillon, A. Kruczynski, R. Harba, S. Lerondel, A. Le Pape. Mol Imaging, 2011.

 

  • 99mTc-HYNIC-Spermine for imaging polyamine transport system positive tumors: preclinical evaluation. S. Pesnel, Y. Guminski, A. Pillon, S. Lerondel, T. Imbert, N. Guilbaud, A. Kruczynski, C. Bailly, A. Le Pape. Eur J Nucl Med Mol Imaging, 2011.

 

  • Optical imaging of disseminated leukemia models in mice with near-infrared probe conjugated to a monoclonal antibodyS. Pesnel, A. Pillon, L. Créancier, S. Lerondel, A. Le Pape, C. Recher, C. Demur, N. Guilbaud, A. Kruczynski. PLoS ONE, 2012.

 

  • Monitoring of tumor progression using bioluminescence imaging and computed tomography scanning in a nude mouse orthotopic model of human small cell lung cancerS. Iochmann, S. Lerondel, C. Bléchet, M. Lavergne, S. Pesnel, J. Sobilo, N. Heuzé-Vourc’h, Alain Le Pape, P. Reverdiau. Lung cancer, 2012.

CONTACTEZ-NOUS 

Du lundi au vendredi

09:00 - 12:00

14:00 - 18:00

Tel : 0692 23.71.29

contact@aaz-formation.com

La certification qualité a été délivrée au titre de la catégorie d'action suivante :

ACTIONS DE FORMATION

SUIVEZ-NOUS SUR LES MÉDIAS SOCIAUX

NOS OUVRAGES

PROJET ZEUS

Disponible sur Amazon.fr

L'armée des États-Unis d'Amérique développe dans le plus grand des secrets un accélérateur de particules gigantesque capable de produire de l'antimatière à des fins militaires. Mais les choses vont mal tourner et le résultat ne sera pas celui escompté. C'est ainsi qu'en voulant produire de l'antimatière le Professeur Jack Hills a libéré dans notre monde des créatures venues d'ailleurs. Cette histoire a été classée TOP SECRET en 2019 par l'Armée des États Unis d'Amérique.
 

Êtes-vous prêts à tout risquer en lisant ce document et savoir toute la vérité sur les évènements survenus dans le cadre du projet ZEUS ?

"Un thriller inquiétant de réalisme, qui nous montre encore à quel point l'humanité joue avec le feu", Alain MAILLARD

NOS RÉFÉRENCES

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© 2016 SAS AàZ FORMATION - tous droits réservés